Rejoignez-nous! Cela ne prendra qu’une minute

Défense & Sécurité

Les technologies du SIG, de la cartographie assistée par l’analyse géospatiale sont aujourd’hui indispensables dans l’analyse, la compréhension et dans la planification des opérations de sauvetage et d’intervention dans les zones à risques.

De véritables outils d’aide à la décision, les SIG permettent aux forces de l’ordre, aux agents de maintien de sécurité et aux armées de bien appréhender les contraintes géographiques des territoires sur lesquels ils opèrent afin de pouvoir les contourner et de préparer de façon efficace leur intervention.

Face à la multiplicité des données à analyser, les seules cartes papiers des territoires ne suffisent plus pour comprendre les complexités des données à analyser sur les terrains d’intervention.

En plus, les typologies des informations géographiques disparates (les cartes des reliefs, les cartes hydrographiques, les cartes de la végétation,), complexifient l’analyse des données et compliquent les tâches aux opérateurs dans leurs planifications d’opération.

Suivant les zones géographiques, l’accès à l’information géographique peut être manquant, difficile d’accès et/ou différé. C’est le cas des pays émergents ou les services publics manquent de ressources pour produire les informations géographiques sur les zones urbaines et périurbaines.

C’est pour cette raison qu’il est difficile pour les services de renseignement de ces pays de coordonner efficacement les opérations.



 
 

Or la connaissance et la maîtrise du terrain sont des facteurs indispensables pour la réussite des opérations de sauvetage et de combat.

 Comme le disait Sun Tzu, dans L’art de la guerre « Au combat, le terrain a une énorme importance. Pour cette raison, le bon chef militaire sait, pour s’assurer de la victoire, évaluer les forces ennemies et il sait calculer les distances de même que les difficultés que présente le terrain »

Preuve démontrant que les services de renseignement civils et militaires ne peuvent plus se passer du SIG dans la définition de leurs stratégies.




Solutions :

Nous proposons des solutions allant du SIG classique (production de carte interactive et numérique), à des données issues divers univers technologiques comme les capteurs, les données radars, l’analyse des images satellites de haute résolution, etc.

Avec la production et la mise à disposition de portail de visualisation permettant de centraliser l’ensemble des typologies des cartes afin de faciliter leur exploitation et l’analyse des données y résultant par les opérateurs des centres de commandement.

Ces solutions sont utilisable à partir d’interface d’application web et mobile avec des cartes intégrée interactives,navigables),personnalisées aux besoins des centres de commandement pour servir d’outils de surveillance des sites sensibles (géoréférencement des sites et d’équipement) comme les sites militaires et les équipements mais aussi des sites ennemis.

Les données collectées sont ensuite analysées via des tableaux de bords permettant de faire des simulations d’impacts , d’évaluer les différents scénarios et de prédire les évolutions des situations sur le terrain.

Cette approche permet de produire des outils d’aides à la décision adaptés et évolutifs permettant coordonner les différentes phases des opérations telles que :  

  • L’anticipation
  • La planification
  • La conduite
  • Le désengagement

Maritime

Nos offres pour le secteur portuaire

Nous proposons des solutions de surveillance des sites portuaires et des équipements tels que les navires et les conteneurs.

Ces solutions sont basées sur des technologies de cartographie géospatiale, du SIG (système d’information géographique), combinées à des technologies de détection et d’identification de navires (système AIS).


Solution :

Face à ces menaces, les concessions portuaires doivent accroître leur vigilance et se doter des moyens et ressources indispensables à leur sécurité. C’est pourquoi, en plus des solutions déjà existantes qui ont montré leur faiblesse, nous proposons des solutions de surveillance géospatiales avec des composants SIG combinées à des solutions de détection et d’identification des navires (système AIS).


La sécurité des sites et équipements 

Les sites portuaires sont des endroits complexes à surveiller en raison de la diversité des activités qui s’y produisent, de la quantité importante des équipements stockés ou qui transitent. Ces dernières décennies ont été marquées par une recrudescence des actes malveillants se résumant au nom de la piraterie et brigandages maritimes qui se produisent dans les hautes mers, dans les ports et aux abords. Cette piraterie maritime moderne prend indifféremment pour cibles, des navires de commerce, de pêche, des bateaux de plaisance, dont des voiliers, particulièrement lents et vulnérables, et parfois contre les conteneurs et les entrepôts.

En 2019, le nombre total d’événements liés à la piraterie et au brigandage étaient estimés à 360 événements dans le monde. (source : France Diplomatie)

Toutes les zones sont menacées, mais les principales zones à fort risques sont :

Le golfe de Guinée avec un total de 146 en 2019, soit 92% du total mondial.

L’océan Indien, 25 évènements recensés au cours de l’année 2019

L’Asie du Sud-Est, 86 incidents ont été enregistrés en 2019

L’Amérique latine, 35 incidents ont été recensés en 2019

Comment cela fonctionne-t-il ?
 

Le système de suivi AIS a été développé à l’origine comme un outil d’évitement de collision qui permet aux navires commerciaux de se « voir » plus clairement dans toutes les conditions et d’améliorer les informations du barreur sur l’environnement environnant. Pour ce faire, l’AIS transmet en permanence la position, l’identité, la vitesse et la route des navires, ainsi que d’autres informations pertinentes, à tous les autres navires équipés d’AIS. Associé à une station côtière, ce système offre également aux autorités portuaires et aux organismes de sécurité maritime la capacité de gérer le trafic maritime et de réduire les risques de navigation maritime.

Mais en cas de panne sur des émetteurs AIS ou pour des raisons de malveillance, certains navires peuvent éteindre leur émetteur et cessent d’émettre de signaux. Ces dysfonctionnements rendent le système inefficace et peut occasionner des problèmes majeurs pour la gestion. C’est donc à partir de là que la surveillance spatiale démontre tout son avantage.

En combinant les données d’imageries satellites à de la technologie SIG avec des données AIS, nous serons en mesure de visualiser, et d’afficher via une plateforme de type Géoportail maritime, les identités des navires entrant et sortant, et les autres équipements. 

Ces données seront affichables à partir des tableaux de bords des postes de contrôle.

Grâce à nos partenaires (Airbus, le CNES, etc.,), nous sommes en mesure de fournir des images satellites de très hautes résolutions de type SPOT ou Pléiades allant de 1.5 m à 30 cm de résolution avec des fréquences de revisite (fréquence de passage des satellites) journalières ou hebdomadaires et nous avons également accès à la base de données AIS mondiale.

Selon les besoins, nous pouvons assurer la surveillance en temps réel par l’usage des capteurs IOT (internet des objets connectés) pour équiper les équipements. Cette solution pourrait être envisagée dans les entrepôts portuaires ou le stockage des fluides (gaz, liquide inflammables) sont récurrent. Dans les entrepôts, si les installations ne sont pas surveillées en permanence et aérées correctement, elles peuvent certainement devenir un environnement dangereux pour tous.

Un système de détection de gaz basé sur les capteurs est nécessaire pour assurer un environnement sécuritaire dans les entrepôts ainsi que pour minimiser les coûts énergétiques liés au fonctionnement du système de ventilation.

Ces capteurs permettent de détecter en quelques secondes, les dépassements des niveaux d’exposition admissibles (PEL) et d’enclencher les alarmes.


Augmenter la productivité , optimiser les ressources et les efficacités des personnels

Les activités sur le terrain peuvent impliquer souvent plusieurs projets à gérer à la fois, plusieurs membres du personnel et différentes ressources à déployer. Les collaborateurs sur le terrain peuvent donc être soumis à des tâches pouvant être hardies, répétitives, chronophages et anti-productives.

Dans ces contextes, déployer les outils d’aides à la décision à base des technologies SIG offre de réels avantages.

Nous pouvons donc mettre à disposition des applications mobiles basées sur des cartes intelligentes et des tableaux de bord permettant de voir les statuts et les emplacements en temps réel des projets et du personnel. Cette approche transformée numériquement permet de gagner de l’argent et du temps en évitant de multiplier inutilement les efforts et de gaspiller les ressources tout en gardant les données à jour.

Ces tableaux de bords simples d’exploitation global de la chaîne d’approvisionnement-usines, fournisseurs, magasins servent à faciliter la visualisation des données de performance clés dans un contexte géospatial.

Également, des formulaires intelligents peuvent être mis en place pour enregistrer les inspections des biens. Enfin, avec la navigation intégrée, les employés sur le terrain seraient en mesure de naviguer d’un actif à l’autre sur l’ensemble du site.


Agriculture

Etat des lieux des cadastres agricoles dans les pays émergents, cas de l’Afrique

En Afrique, 10 % des terres rurales seulement sont enregistrés. Les 90 % restants ne correspondent à aucun titre et sont administrés de manière informelle, ce qui ouvre la porte aux abus, aux accaparements, aux expropriations sans compensation équitable et aux corruptions »,

Source : Banque Mondiale

Moderniser les cadastres fonciers en recourant aux technologies SIG permettra en partie d’améliorer la gouvernance foncière, de contribuer à révolutionner la production agricole, d’éradiquer la pauvreté et de lutter contre l’exode rural en Afrique.


Le SIG et l’analyse géospatiale sont de plus en plus sollicités dans le secteur agricole à la fois pour faciliter l’administration et la gouvernance foncières, mais aussi pour améliorer les rendements des terres agricoles grâce aux solutions d’aide à la décision qu’offrent les technologies SIG comme l’optimisation des ressources et procédées agricoles. 

Sans oublier les avantages en termes de gain de temps, de réduction des coûts, la préservation de l’environnement puisqu’il permettra de réduire le recours aux engrais chimiques, etc.

En plus des caractéristiques géométriques que fournissent le cadastre urbain (les limites parcellaires), le cadastre agricole permet de connaître les variables pédologiques, ou teneurs des composants des sols (le calcaire, la fraction fine, la matière organique, la salinité et le pH) et les typologies de végétation rencontrées sur chaque parcelle. 

Croisés aux systèmes d’information géographique (SIG) et à l’analyse géospatiale, ces paramètres offrent aux agriculteurs des indices précieux dans la planification des types de cultures adaptées à chaque parcelle, mais aussi grâce au GPS, de cibler les périmètres à traiter. Cela offre un avantage énorme, puisqu’il permet d’optimiser les investissements en ciblant uniquement que les zones précises et propices à la rentabilité.

Commerces

À l’heure de la digitalisation massive, aucune activité commerciale ne peut réellement se développer dans un endroit isolé.

Le SIG constitue donc la colonne vertébrale du développement des activités commerciales, car il facilite la mise en relation des commerçants et leurs clients.

Ce travail est facilité par le référencement des emplacements de chaque commerce et des solutions de calculs d’itinéraires permettant aux clients de trouver des trajets pour joindre les commerces.

Grâce à nos solutions de collectes des données cartographiques à travers l’adressage et les créations des plans urbains, nous faciliterons les échanges commerciaux en mettant à disposition des populations (via notre web application), des cartes interactives permettant de créer et de mettre à jour les données cartographiques manquantes.

Ces solutions favorisent également le développement des services de logistique et de livraison qui constituent un réel problème dans plusieurs endroits du monde notamment en Afrique.


Transports & Logistiques

Optimisez vos temps de trajets & superviser vos infrastructures.

Les informations issues du SIG sont très utiles dans l’analyse des infrastructures de transport, les calculs des trajets des citoyens, etc. Elles permettent d’évaluer les cycles de vie de ces infrastructures afin de proposer des solutions d’amélioration des conditions de transport. Les données collectées par NEXAFRIKA à travers ses activités permettront de proposer des solutions concrètes et évolutives pour moderniser les systèmes de transport.


Collectivités territoriales & gouvernements

Le SIG offre aux collectivités, aux gouvernements et aux institutions, des solutions d’analyse et de prises de décisions pour : comprendre, maîtriser et gérer leurs territoires dans le but de bien servir leurs administrés.

La maîtrise des territoires permet aux décideurs d’anticiper sur les questions de sécurité tant pour les personnes et pour les biens. Elle facilite l’identification des zones à risque et offres aux agents, des outils nécessaires pour intervenir à temps réel sur les sites concernés afin de sauver des personnes en dangers, de repérer et réparer les équipements et les infrastructures endommagés comme les réseaux :

  • des eaux
  • des gaz
  • d’électricités
  • de fibre optique

Construction, Urbanisme & habitat

Intégrer le SIG dans les processus de conception des projets de construction, d’urbanisation et d’habitat est indispensable pour planifier, visualiser et modéliser intelligemment les infrastructures pendant les phases de planification et de conception des projets.

Dans ce cadre, nous fournissons des données permettant aux concepteurs d’avoir plusieurs scénarios et hypothèses de modélisation leur permettant de faire des choix judicieux et optimaux.

Santé

Les services comme l’identification des sites et la localisation de chaque individu d’une collectivité et d’une région donnée , sont facilités par les solutions du SIG.

Cela permet de résoudre les difficultés d’acheminement des ressources sanitaires, des secours et des personnels soignants en cas de crises sanitaires.


Ferroviaire

Le ferroviaire est LE transport qui permet l’accélération économique des pays émergents car fiable et peu onéreux, pour désenclaver les hommes et les ressources des territoires isolés.

L’ouverture de nouvelles lignes, ou leur réouverture ,passe par la révolution numérique dans le monde ferroviaire 2.0 :

•  Trains autonomes
• Système de Contrôle de trains Transnationaux (ETCS)
•  Blockchain
•  Convergence BIM/SIG
•  IoT indoor/outdoor

Tous ces éléments ont une forte composante géospatiale, c’est pour cela que NEXAFRIKA s’engage à vos côtés sur les 3 briques innovantes du ferroviaire 2.0 :

• L’augmentation de l’Intelligence Artificielle Géospatiale (géoAI) pour:
• La digitalisation du domaine ferroviaire (bâti et réseau ferré)
• L’automatisation de la circulation
• l’amélioration de la satisfaction passager et fret
• Le rôle de la Blockchain dans l’automatisation des process :
• Traçabilité logistique
• Interopérabilité inter-modale
• Certification des données
• Authentification des acteurs
• L’importance stratégique de la cybersécurité :
• Analyse des risques avec EBIOS RM
• Résilience des infrastructures
• Plan de continuité

Cadastres miniers

Mettre en place un cadastre mininier nécessite une utilisation experte et efficace des techniques cartographiques et géodésiques. NEXAFRIKA porte comme valeur essentielle l’exactitude pour réduire les conflits d’usages territoriaux.

NEXAFRIKA, fort de son savoir-faire dans la certification des données cadastrales minières par blockchain, en se basant sur les préconisations de la Banque Mondiale, accompagne dans les phases essentielles de la construction d’un cadastre minier décentralisé pour gérer vos domaines miniers et les statuts des autorisations et titres miniers :

•Gestion des Unités Cadastrales ◦ Respect des normes ISO 19152 du Modèle du domaine de l’administration des terres(LADM) pour administer les données cadastrales et 3D◦Étalonnage du matériel topographique◦Système de projection et géoïdes identiques à l’institut topographique national

•Utilisation du GNSS Galiléo◦Galiléo («GPS européen» est le géo-positionnement global le plus précis au monde. NEXAFRIKA en tant que partenaire du CNES vous fera profiter de cette technologie ainsi que des images satellitaires de hautes résolutions du consortium européen.◦La meilleure technologique de géo-positionnement pour éviter les chevauchements conflictuels des unités cadastrales.

•Informatisation décentralisée par la Blockchain◦Immuabilité des titres contenus dans la Blockchain NEXAFRIKA◦Plus de réactivité pour les usagers◦Accès au cadastre minier pour tous les usagers via le géoportail NEXAFRIKA◦plus de transparence, moins d’interventions discrétionnaires et corruptives◦Génération de statistiques pour lever l’impôt minier

Dernières infos

Retrouver ci-dessous tous les informations & actualités concernant Nexafrika.

La startup californienne Holberton lève 20 millions de dollars et renforce ses […]
Au fond d’une vallée au pied de l’Himalaya, des milliers d’ordinateurs tournent […]